Troubles de la santé mentale dans les Pays de la Loire. Baromètre de Santé publique France 2017

Date de publication :

Télécharger cette fiche

L’essentiel

L’enquête Baromètre de Santé publique France permet d’apprécier la fréquence des états de détresse psychologique, des épisodes dépressifs caractérisés (EDC) ou encore des troubles anxieux. Les données sur les pensées suicidaires au cours de l’année et sur les tentatives de suicide au cours de la vie complètent ces informations.
17 % des Ligériens de 18-75 ans ont connu dans l’année un état de détresse psychologique et 8 % un épisode dépressif caractérisé (dont 3 % un EDC sévère). Par ailleurs, 9 % présentent au moment de l’enquête un état anxieux.
Dans la région comme en France, ces indicateurs se sont dégradés sur la dernière décennie. Ainsi, la fréquence des états de détresse psychologique a augmenté de sept points entre 2010 et 2017 et celle de l’EDC de deux points entre 2005 et 2017. Malgré ces évolutions, la situation régionale apparaît un peu plus favorable qu’au plan national, avec des indicateurs globalement inférieurs à la moyenne nationale.
En 2017, 4 % des Ligériens de 18-75 ans déclarent avoir pensé à se suicider au cours des douze derniers mois. 6 % déclarent avoir fait une tentative de suicide au cours de leur vie. Ces taux sont proches de ceux observés en moyenne en France.
Les pensées suicidaires sont fréquemment rapportées par les personnes ayant souffert d’un EDC sévère (42 % d’entre elles). Elles constituent un facteur de risque de passage à l’acte : 11 % des personnes qui déclarent avoir pensé à se suicider dans l’année déclarent avoir fait une tentative de suicide au cours de cette période et 31 % être passées à l’acte au cours de la vie.
Certaines populations sont plus concernées par des troubles de la santé mentale. Les femmes sont en proportion deux à trois fois plus nombreuses que les hommes en état de détresse psychologique, à avoir connu un EDC dans l’année, et à déclarer une tentative de suicide au cours de la vie. Les personnes vivant seules, celles au chômage sont également plus touchées par les EDC.
Certains évènements de vie augmentent le risque de souffrance psychique. Les EDC et les pensées suicidaires sont plus fréquents parmi les actifs qui déclarent avoir connu des difficultés psychosociales liées au travail ou une période sans emploi dans l’année, et parmi les personnes déclarant avoir été victimes de violences physiques, verbales ou psychologiques.
Des marges de progrès existent en matière de prise en charge. Ainsi, 69 % ayant souffert d’un EDC sévère dans l’année déclarent avoir bénéficié sur cette période d’une prise en charge en établissement de santé ou en centre médico-psychologique,

Quid

Auteur
ORS Pays de la Loire
Financement
Agence régionale de santé Pays de la Loire
Citation suggérée
ORS Pays de la Loire. (2020). Troubles de la santé mentale dans les Pays de la Loire. Résultats du Baromètre de Santé publique France 2017. #6, 20 p.

L’ORS Pays de la Loire autorise l’utilisation et la reproduction des résultats de cette étude sous réserve de la mention des sources des données utilisées et de leur analyse par l’ORS.
ORS Pays de la Loire • Tél. 02 51 86 05 60 • accueil@orspaysdelaloire.com